vendredi 10 juin 2016

I comme insolite

Ah, les mentions insolites dans les registres ! Je les placerais volontiers en tête de liste des menus plaisirs qui font le charme de la généalogie.

Très vite, je les ai utilisées pour alimenter mon blog : une bonne quinzaine de billets déjà, depuis la peste de 1720 racontée par le curé d'Alixan(1), dans la province du Dauphiné, jusqu'à l'affaire de la procession des Rogations(2), en mai 1681, longuement narrée par le curé du Louroux-Béconnais, non loin d'Angers.

Au fil des registres, j'ai ainsi découvert les événements importants ou minuscules qui jalonnent la vie d'une paroisse : entrée en fonction d'un nouveau curé, donations et vols d'objets de culte, bénédiction d'un cimetière ou d'un pont, querelles de clochers, morts violentes, nomination d'une sage-femme, tempêtes, incendies, tremblements de terre…

À ma connaissance, parmi les archives départementales numérisées que j'ai déjà consultées, seule la Mayenne a ouvert une rubrique spécifique, intitulée "Annotations trouvées dans les registres". Au nombre de 3 000 environ, ces pépites lui sont signalées par les lecteurs et sont accessibles selon plusieurs critères : par genre (naissances, mariages, sépultures), par thème (tenue des registres, dessins, ombres, signatures, marques de timbres) ou par paroisse.

Thierry Sabot a également consacré le premier numéro de Théma à ce sujet(3).


Inutile de préciser que j'essaie toujours d'avoir une ou deux mentions insolites en réserve, pour les jours où je manquerais d'inspiration.



(1) Voir le billet publié le 7 janvier 2013.

(2) Voir les billets du même nom publiés le 25 mai et le 1er juin 2015.

(3) Thierry Sabot, Nos ancêtres et les mentions insolites des registres paroissiaux, Théma – Histoire et généalogie, la petite histoire de nos ancêtres n°1, Editions Thisa, ISBN 978-2-918315-02-5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après approbation.