jeudi 9 juin 2016

H comme hebdomadaire

Si, comme moi, vous avez opté pour l'abonnement Premium de Geneanet, vous recevez sans doute une alerte hebdomadaire : un courriel apparaît dans votre boîte aux lettres et vous informe que d'autres généalogistes ont mis en ligne des données potentiellement intéressantes.


Contrairement à l'alerte par noms, l'alerte par individus est automatique. Le paramétrage par défaut, bien sûr modifiable, est le suivant : l'alerte est limitée aux ancêtres directs sur les quinze premières générations ; elle ne concerne que les branches bloquées, autrement dit les "bouts de branches" ; elle tient compte des variantes de noms et de prénoms ; elle exclut les résultats bloqués au même niveau.

Au début, c'est formidable. Je ne compte plus les actes que j'ai ainsi collectés et les fratries que j'ai complétées, grâce à l'indication d'une date et d'un lieu. Le gain de temps est précieux lorsque vous savez dans quelle paroisse et dans quel registre effectuer vos propres recherches.

Puis, au fil des mois, les découvertes se sont espacées. Normal, me direz-vous. Certes, les chances de croiser des "cousins généalogiques" (ceux qui partagent avec nous des ancêtres communs) augmentent au fur et à mesure que l'on remonte les générations, mais les sources deviennent aussi de moins en moins accessibles : les registres paroissiaux ont disparu, les scripteurs n'ont pas jugé utile d'indiquer les parents des époux, les archives notariales ne sont pas numérisées… bref, les choses se compliquent.

Il y a aussi des homonymies à deux siècles de distance qui viennent inutilement se glisser dans la liste.

Ces alertes gardent néanmoins un intérêt : elles révèlent la diversité des pratiques chez les généalogistes amateurs. Un grand merci à tous ceux qui font des relevés d'actes systématiques et qui les mettent en ligne, un grand bravo à tous ceux qui indiquent leurs sources avec précision ; mais que penser de ceux qui attribuent des parents à un individu, alors qu'ils ne semblent pas avoir eu connaissance des documents attestant cette filiation ? Cela me laisse parfois dubitative.


Je n'en continue pas moins à guetter l'alerte hebdomadaire et à en parcourir avidement la liste, espérant toujours y trouver le détail qui me manque, celui qui fera progresser mes recherches de façon significative. Menu plaisir du partage des données entre "généanautes".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Votre commentaire sera publié après approbation.